L’année Dessalines de Jean Métellus

Par Yves Chemlas

Avec Jacmel au crépuscule et La Famille Vortex (Gallimard, 1982), Métellus a montré comment l’économie et la politique étaient verrouillées par des comportements archaïques. Dans L’Année Dessalines, la victoire de forces obscures est consommée : la déraison a pris le pouvoir, et Haïti est plongée dans la nuit. Les événements sanglants qui se sont déroulés dans le pays, entre 1960 et 1972 servent de toile de fond au roman.

Lire la suite

Mèsi papa Desalin

Pami tèks ki ekri pou souliye enpòtans Jan Jak Desalin, genyen youn ki rete nan memwa n kou yon enklasab, li charye tout apresyasyon otè a (ak tout nasyon ki soti nan esklavaj) pou papa libète a. Nan yon travay pwofesè Alix Emra reyalize sou reprezantasyon Desalin nan literati ayisyen an ki te parèt nan dizyèm nimewo revi Legs et Littérature, li raple nou powèm Leroy a redi n Desalin se papa idantite tout ayisyen e san kouray li nou pa t ap sa nou ye jodiya.

Lire la suite

Qui donc ira jeter des fleurs au pont Rouge…

Paru dans le recueil Caraïbe aux éditions Mémoire en novembre 1995 (4 mois après la mort de l’auteur, René Philoctète), ce poème dit toute la douleur du poète devant la déchéance et le désarroi dans lequel est plongé le peuple haïtien, selon le critique Dieulermesson Petit-Frère. Aujourd’hui, commémoration du décès de ce grand artisan de l’indépendance haïtienne qu’est Jean-Jacques Dessalines, fondateur de l’épopée de l’homme noir en Amérique et sur tout le globe et à l’heure de tous les troubles qui bouleversent et écœurent l’homme dans sa dignité, il nous apparait important de (re)donner à lire ce poème de René Philoctète.

Lire la suite