Les rendez-vous de la poésie contemporaine : une réussite!

Du 21 au 23 Avril 2021, Cherlie Rivage et son équipe ont offert au département du sud un Banquet Poétique : Les Rendez-Vous de la Poésie Contemporaine.

Ils/elles étaient nombreux.ses, poètes de différents souffles, à faire le déplacement dans le cadre de la première édition du festival : Jean Emmanuel Jacquet, Rick De L’île, Adlyne Bonhomme, James Francisque, Jean Billy Mondésir, Inéma Jeudi, Mélissa Béralus, Jean Armoce Dugé, Douglas Zamor, Billy Doré et Coutechève Lavoie Aupont.
Mais, iIs/elles étaient encore plus nombreux.ses à bénéficier des mets poétiques, de saveurs et d’arômes différentes.

Ateliers, causeries, conférences pour un public diversifié. Mais le public cible n’était autre que le public écolier souvent délaissé et gardé en dehors de toute activité culturelle ou artistique, comme si la création et la culture étaient incompatibles aux cours de mathématiques, de physiques, d’histoire, de chimie, etc. Banquet Poétique a répandu le goût de la poésie comme un virus dans l’organe collective des écoliers du département du Sud, notamment aux Cayes, à Camp-Perrin, à Torbeck et à Saint Jean Du Sud.

Réussite et satisfaction, ce sont deux mots pour qualifier ce festival. Le festival de la poésie contemporaine peut se définir comme un festival itinérant. S’il a posé ses valises dans le département du sud cette année, c’est pour les poser dans un autre département en 2022. Sud-est? Centre, l’Ouest? On ne fait qu’attendre. Ce qui est sûr, c’est que c’est désormais un rendez-vous culturel.

LTL

Le Collège Canado-Haïtien lance la semaine culturelle « Canado en L.A.C »

Du 19 au 23 avril, l’art et la culture seront à l’honneur au Collège Canado Haïtien. Toute une semaine de conférences, d’animations culturelles et artistiques au profit des apprenants du Collège autour du thème:  » L’art et la culture, pour un réhaussement des valeurs éducatives et un cheminement vers une Haïti unifiée ».

Depuis bientôt plusieurs années, une semaine est consacrée au Collège Canado Haïtien à des activités culturelles et artistiques sous la dénomination de CANADO en L.A.C (Littérature, Art, Culture). Cette activité avait pris une année sabbatique à cause de la pandémie de Covid-19. Cette année, elle est reprise dans un contexte socio-politique difficile où l’art a certainement son mot à dire. Pour cette nouvelle édition, deux écrivains sont mis à l’honneur : Mme Evelyne Trouillot, figure marquante de la littérature haïtienne contemporaine et le Frère Augustin Nelson, docteur en Éducation dont le dernier ouvrage vient de paraître aux éditions de L’hamarthan autour des derniers défis de l’éducation en Haïti. Une pléiade d’écrivains, d’enseignants et de chercheurs seront aussi invités à donner des conférences pour un public composé essentiellement d’écoliers. Mme Darline Alexis, chercheuse en Littérature présentera un travail critique sur l’œuvre de Yanick Lahens, l’économiste Etzer Émile, le politologue Roody Stanley Penn, et l’historien Michel Soukar prendront aussi part à l’activité. Le tout sera couronné par une foire du livre et artisanale, le vendredi 23 avril de 8hres à midi. Une dizaine d’auteurs et d’artisans seront en signature et exposeront leurs œuvres. Un coin sera aussi réservé aux jeunes talents de l’établissement. À noter que cette année, l’activité sera ouverte au grand public en fin de semaine (samedi et dimanche) pour une exposition d’œuvres de jeunes talents haïtiens baptisée Foire Expo-Jeune. « L’art est le plus court chemin de l’homme à homme » avait dit André Malraux : espérons que ces activités participeront à repanser nos plaies et nous aider à rehausser notre part d’humanité.

Roberto Louis-Charles

Les Rendez-vous de la Poésie Contemporaine : un pont vers les écoliers.ères du sud

Du 19 au 23 avril 2021, se tient dans le département du sud Les rendez-vous de la poésie Contemporaine. Ce festival est une initiative de l’association Banquet Poétique, fondée par Cherlie RIVAGE. Le Temps Littéraire a rencontré cette dernière pour parler du festival.

Lire la suite

« En tant qu’écrivaine, je suis toujours dans une intentionnalité féministe » : Mélissa Beralus

Mélissa Beralus est l’une des nouvelles voix féminines de la littérature haïtienne. Elle fait partie d’une génération d’écrivaines qui questionne l’histoire littéraire haïtienne pour y saisir la place consacrée aux femmes. Auteure de « Alarive lavi », un récit poétique époustouflant questionnant les rapports conjugaux. Cet entretien est réalisé dans le cadre du mois « Femmes et Littérature haïtienne » où les écrivaines haïtiennes sont mises à l’honneur.

Lire la suite

Moman pwezi : « Lamitye » yon powèm Jessica Nazaire

Jessica Nazaire fèt nan vil Pòtoprens. Li se powetès epi jounalis nan divès medya an liy. Li pibliye nan lane 2019 premye liv li ki se yon rekèy pwezi ki gen pou tit « Pwa Grate » nan edisyon Lawouze. Le Temps Littéraire nan kad aktivite l pou fè koudèy sou zèv otè fanm nan literati ayisyen an ap prezante yon powèm nan rekèy sila a ki gen pou tit Lamitye. Lamitye s on koudèy sou sitiyasyon malsite kap donnen nan katye defavorize. S on pinga pou Leta ki ret debwa kwaze, yon lonje dwèt sou peyi a k ap trepase, k ap pèdi tout branch nan kò l moso pa moso.

Lire la suite

« Créer dangereusement, pour ceux qui lisent dangereusement. Voilà ce qu’a toujours signifié pour moi être écrivain. » : Edwidge Danticat

Edwidge Danticat est née à Port-au-Prince le 19 janvier 1969 sous la dictature de papa Doc (François Duvalier). Elle émigre aux Etats-Unis à l’age de 12 ans afin de rejoindre ses parents. Elle est diplômée en lettres françaises au Barnard College et obtient une maitrise en Beaux-arts à l’université Brown de Rhode Island. Le fait de s’installer et d’évoluer dans un environnement presqu’exclusivement anglophone va influencer toute son œuvre qu’elle publiera seulement en anglais. Parmi ces textes ayant recueillis plus de succès : Breath, eyes, memory, 1994 (Edition française : le cri de l’oiseau rouge), The farming of bones, 1998 (Edition française : la récolte douce des larmes) et son premier essai Create dangerously : the immigrant artist at work, 2010, paru en français en 2013 traduit littéralement de l’édition originale Créer dangereusement, l’artiste immigrant à l’œuvre chez les éditions Grasset.

Lire la suite

Le temps de la poésie : « L’abandonnée » de Virginie Sampeur

Virginie Sampeur, née le 28 mars 1839, est étudiée dans la littérature haïtienne comme l’une des toutes premières femmes poétesses. Plus célèbre pour avoir été la conjointe d’Oswald Durand, ses oeuvres poétiques sont méconnues et presqu’introuvables. « L’abandonnée » est l’un des rares poèmes de l’auteure qui ont survécu. Ce texte poétique, selon Dieulermeson Petit-Frère et Stéphane Martelly, est « connu traditionnellement comme l’expression véhémente de l’amour bafoué ».

Lire la suite

Le Temps Littéraire lance quatre semaines d’activités autour des œuvres des auteures haïtiennes

À partir de ce lundi 8 mars 2021, Le Temps Littéraire lance une série d’activités autour des œuvres et de la vie de certaines auteures de la littérature haïtienne d’ici et d’ailleurs. Des portraits, des interviews, des comptes-rendus de lecture, des partages de texte de ces étoiles de la littérature haïtienne seront présentés périodiquement durant les quatre prochaines semaines (du 8 mars au 2 avril) selon les rubriques habituelles du magazine et de certaines nouveautés.

Lire la suite

Plimeank de Stanley Bastien

Ce samedi 16 janvier 2021, invitation est faite aux férus.es de la littérature, aux passionnés.ées de la poésie de découvrir le dernier né du poète haïtien Stanley Bastien : Plimeank.

Lire la suite

Réveillon Poétique